vendredi 14 décembre 2018

Home use of breast milk fortifier to promote postdischarge growth and breast feeding in preterm infants: a quality improvement project

To improve the postdischarge growth of exclusively breastfed preterm infants, born weighing ≤1.8 kg, by using breast milk fortifier (BMF) supplements postdischarge until 48 weeks’ gestational age. A quality improvement (QI) project involving plan–do–study–act (PDSA) cycles. A tertiary surgical neonatal unit. Preterm infants weighing ≤1.8 kg at birth. We completed four PDSA cycles to develop and improve an electronic patient information sheet to promote the use BMF beyond discharge. Safety, feasibility and attitudes of parents to home BMF were assessed using questionnaires. A retrospective audit (July 2015–September 2017) was completed investigating the effects of home BMF on growth up to 1 year of age. Change in SD scores for weight for age, length for age and head circumference of age at various time points compared with those at birth were calculated. Compared with baseline measurements (infants born October 2012–November 2013), the QI project resulted in improved growth (measured as the change in SD score from birth, cSDS) at discharge for weight (cSDS –0.7), head circumference (cSDS 0.4) and length (cSDS-0.8), and at 1 year for weight (cSDS 0.9) and length (cSDS 0.8). Home BMF appeared to be safe, and parents found its use acceptable. QI methods facilitated the successful integration of BMF into routine clinical care after discharge, improving the growth trajectory of exclusively breastfed preterm infants discharged home, as well as supporting breast feeding in this vulnerable population group.



from ADC Online First https://ift.tt/2Ek4gWU

Les moines thaïlandais obèses à cause des offrandes sucrées

Afflux de malbouffe dans les monastères bouddhistes

Les traditionnelles offrandes de bol de riz se sont transformées en paniers de malbouffe : chips, coca-cola, bonbons, biscuits industriels.…

Les moines bouddhistes reçoivent des paquets de malbouffe vendus tels quels dans les supermarchés de Thaïlande.

Résultat, l’obésité fait des ravages chez les moines bouddhistes thaïlandais.

Selon l’universitaire Jongjit Angkatavanich, ils sont désormais 48 % d’obèses, avec un taux d’hypertension et de diabète qui « affole les autorités sanitaires » [1].

Dans les supermarchés, des packs spéciaux à offrir aux moines

La tradition de faire des offrandes en nature aux moines est très ancrée en Thaïlande.

Dans les supermarchés, des rayons entiers sont consacrés aux offrandes. On peut acheter des « packs » spéciaux pour les fêtes, avec des cochonneries en tout genre.

« Certains leur offrent même des cigarettes ! », se désespère Prachaksvich Lebnak, un haut responsable du ministère de la Santé, interrogé par le journal 20 Minutes le 22 novembre dernier.

Le problème est d’autant plus grave que nombre d’entre eux reçoivent les dons sans bouger de leur temple, le sport leur étant interdit.

Pire, n’étant pas autorisés à manger de nourriture solide l’après-midi, ils boivent des quantités astronomiques de boissons sucrées.

Les militaires prennent les choses en main

En décembre 2017, la junte militaire au pouvoir en Thaïlande a publié une Charte de la Santé des moines.

Des initiations à la diététique sont organisées, y compris à travers les monastères de province, pour tenter de changer leurs habitudes alimentaires.

Le problème, c’est qu’ils sont censés accepter toutes les offrandes car « selon l’enseignement de Bouddha, tout ce qui est offert doit être accepté », rappelle Phra Rajvoramuni, un moine ayant participé à la rédaction de la charte.

Et ils sont obligés de les manger, sans quoi les fidèles seraient déçus : « S’ils mangent notre nourriture et en sont satisfaits, nous pensons que la nourriture sera ainsi transmise à nos défunts bien aimés », explique Prachaksvich Lebnak.

Quelqu’un parle-t-il thaïlandais ??

Vue de loin, la Thaïlande semble un pays resté proche de la nature, avec une nourriture saine à base de lait de coco, citronnelle, poulet, riz, piment et autres épices.

C’est du moins ce que nous nous attendons à trouver dans notre assiette quand nous allons manger thaïlandais.

Malheureusement, ce pays comme les autres fait son entrée triomphante dans la société de consommation. Comme nous dans les années 70 et 80, ils ne réalisent pas encore que les produits bon marchés dans les supermarchés sont piégés.

À voir combien de temps la prise de conscience va prendre. Peut-être un de mes fidèles lecteurs, qui parle thaïlandais, voudrait les traduire et créer un site Internet adapté ?

Quelle que soit notre origine, notre langue, notre nationalité, nous avons tous la même nature humaine, et les bons conseils de santé n’ont pas de frontière.

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

The post Les moines thaïlandais obèses à cause des offrandes sucrées appeared first on Santé Nature Innovation.



from Santé Nature Innovation https://ift.tt/2LfIB3y

Harry to Cliff but not Neville to Noddy | Brief letters

Cliff Richard name change | Noddy Holder | Cambridge interview | Talking to children | York art gallery | Waitrose

• In answer to Ray Chenery (Letters, 13 December), Sir Cliff Richard’s late mother really did call him Cliff. He changed his name in 1958 in order to perform at the Regal Ballroom in Ripley, Derbyshire, because he was told by the promoter that he was going to be billed as the Drifters’ frontman, whereas he was previously just billed as part of the group, and he didn’t like his name. Cliff changed his name legally in 1980, but he was known by no name other than Cliff by his family from 1958.
Tracy Hodgkin
Worcester

• I suspect that Sir Cliff Richard’s mum didn’t stop calling him Harry in the same way that Noddy Holder’s mum continued to call him Neville.
Paul Reynolds
Chester

Continue reading...

from Children | The Guardian https://ift.tt/2RVYHBP

Sexist adverts limit our children’s horizons. Let’s keep fighting them | Joanna Moorhead

Yes, we’ve moved on since the really bad old days – but as a new ruling on sexist ads show, damaging stereotypes still abound

Twentysomethings are getting fed up with what they see as an overload of political correctness, which is bad news. One young woman in my family heard a piece on Newsbeat this morning about the clampdown on advertising that’s sexist or stereotyping, and told me she thinks it’s getting out of hand, and we should all stop getting so overexcited about it.

Related: UK advertising watchdog to crack down on sexist stereotypes

Related: Are gendered toys harming childhood development?

Continue reading...

from Children | The Guardian https://ift.tt/2SI4Wcy

LEPTOPROL 5 mg, implant en seringue pré-remplie - Remise à disposition

Indications
Laboratoire exploitant Bouchara-Recordati
Origine du signalement
Date de signalement à l'Ansm 01/01/1970
Observations particulières
  • Remise à disposition normale à compter du 13 décembre 2018


from ANSM : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé - https://ift.tt/2zYLPUB